Retour sur le stage outdoor 48h de juillet 2017

 

Un stage Outdoor (Yagai Geiko) s’est tenu les 14 et 15/07/2017 en forêt.

 

 

Le stage s’est très bien déroulé; journées ensoleillées entrecoupées d’épisodes nuageux; nuit claire et fraîche.

 

Nous avons pleinement profité du sol herbeux pour travailler les roulades (avant et arrière), les relevés sans élan et le travail à genoux (suwari waza); les avant bras s’en souviennent.
Sur terrain extérieur, les frottements sont plus importants et la rugosité du sol affectent significativement les genoux (pas seulement ces articulations d’ailleurs). Il est donc essentiel de travailler la mobilité au sol et d’adapter ses appuis en permanence, non seulement de manière verticale mais également de manière horizontale.

 

 

En effet, c’est ce dernier aspect qui permet de maintenir une cohésion d’ensemble, notamment par l’enchaînement fluide des attaques.

 

Le travail des armes n’est pas oublié loin de là, mais il laisse une large place aux armes courtes.
Il convient en effet de noter au passage, que sur le terrain, la charge portée (eau en particulier) et l’encombrement du matériel sont des critères importants à considérer.

 

 

Nous avons ainsi insisté sur les principes de maniement du sabre court (back up du samurai d’autrefois, appelé souvent kodachi ou wakizashi) et particulièrement de sa protection. Cette dernière justifie un certain nombre de techniques à mains nues (taijutsu), apparaissant artificielles et/ou irréalistes aux yeux des non pratiquants, ou pratiquants habitués à travailler exclusivement à mains nues.

 

Ce sont en effet, les principes qui sont mis en avant. Leur compréhension permet la création de nombreuses variantes que l’intelligence de situation sélectionne. De façon pragmatique, seules les techniques « mères » sont importantes. La force d’une méthode tient entre autres, du nombre relativement réduit de ces dernières.

 

 


Le hanbo (bâton lourd de 1 m dans le GuShen Budo ®) quant à lui, a montré sa polyvalence et robustesse dans le sous bois. Des tests d’impacts sur des troncs d’arbres morts ont été effectués afin de vérifier la solidité de l’arme, sa tenue. Il s’agit également d’éprouver notre propre capacité à délivrer des coups puissants, à se déplacer et à enchainer. Cependant, il convient de travailler progressivement l’intensité des coups car les risques d’ampoules aux mains sont importants.

 

 


La pratique interne enfin s’articule sur le qi gong (Shibashi 18 mouvements pour le jour et les huit pièces de Brocart pour la nuit) complétant la communion avec la nature. Ces pratiques incluant la méditation sont reconnues pour apporter calme au Coeur (aspects émotionnels), chasser l’excès de Yang (hyperactivité) et apporter la vigueur. En Yagai Geiko, il est important de calmer son esprit avant d’aller se coucher.

Les corps fatigués par l’entraînement de nuit auraient aimé recevoir shiatsu mais il était déjà temps de revenir à la ville

 

Prochain stage Outdoor en octobre prochain. Il faut préparer le hamac…

Fin d’année, passages de grade et nouveaux instructeurs

 

Cette fin d’année est riche en événements, en effet de nombreux grades ont été décernés chez les adultes et les enfants, en Aïkido et en Hapkido.

 

 

Retours sur ces événements.

Chez les enfants, la concentration était au rendez-vous pour un passage de grades des plus sérieux malgré le changement de salle et la chaleur.

   

L’ensemble des présents a pu passer son grade et obtenir une nouvelle ceinture pour l’année prochaine. Une deuxième session a permis à 7 autres enfants d’accéder aux grades supérieurs, avec notamment deux ceintures barrettes vertes (sur orange) et une nouvelle barrette orange (sur jaune).

 

Côté Hapkido, c’est aussi de nombreux enfants et adultes qui ont démontré leurs connaissances acquises cette année. De nombreuses couleurs supplémentaires seront présentes pour colorer la salle l’année prochaine.

 

 

 

Chez les adultes en GuShen Budo, ce sont pas moins de 3 pratiquants qui rejoignent le grade de 2ème kyu. Alain, Christophe et Gilles ont su démontrer une maitrise et un investissement qui leur donne accès chez GuShen Budo à la ceinture marron (qui remplace le Hakama).

Parmi les plus jeunes, Roman et Arthur enjambent les portes du dojo avec l’obtention cette année d’un 6ème et 5ème kyu. Jean-Luc et Olivier, nous démontre leur 4ème kyu et 3ème kyu respectivement avec assurance.

 

Ceinture GuShen Budo © : Blanche 6-3kyu, Marron 2-1kyu, Noire Barrette rouge Instructeur 1er degré

 

Des nouveaux instructeurs officiels GuShen Budo © pour l’association. Après la mise en place de la nouvelle appellation de notre pratique, Roland et Martin, après un passage de grade de 45 minutes individuel ont été nommés Instructeur de niveau 1 en GuShen Budo ©.

 

 

Nous sommes heureux de compter parmi nous 2 pratiquants solides qui sauront imprimer leur marque dans nos pratiques. Ils auront une nouvelle ceinture pour tenir leur veste mais plus important relever de nouveaux défis.

 

 

 

 


GuShen Budo ® Yagai Geiko : retour sur le stage outdoor d’avril 2017

 

Sur le chemin lors de l’arrivée

 

Pendant ces 3 jours d’autonomie en milieu naturel, nous avons bénéficié d’un temps variable entrecoupé d’averses et d’éclaircies, de nuits relativement froides et humides. Ces conditions météo ne nous ont pas empêchés de profiter d’un sol herbeux, généreux réservant toutefois de nombreuses surprises, lors de nos exercices de réception (et non de chute), études à mains nues ou avec les armes traditionnelles.

 

Réception au sol avec obstacle

 

Aussi, Yagai Geiko favorise-t-il l’adaptation, l’économie de ressources et le ressenti. La prise en compte de la fatigue de fond s’avère également essentielle dans ces conditions, car elle affecte concentration, perception et vigilance.

Se réchauffer et manger chaud

La nuit approche

Pratique de nuit

 

Nous nous sommes par ailleurs, attachés à travailler de manière équilibrée en associant les pratiques douces (qi gong, systema, méditation) et celles plus vigoureuses; la luminosité et l’obscurité (perception par le travail à 2, déplacement, marche de nuit).

Le travail des armes a été longuement développé par son aspect structurant à la fois sur le corps et la technique. Le sabre court côtoie le sabre long renforçant aussi, l’évocation de la figure classique du guerrier japonais ou plus généralement de l’homme d’action.

 

Buki Waza, pratique des armes bokken, hanbo

 

Buki Waza : pratique du kodachi

 

Le troisième jour, l’éducation à la sécurité des armes à feu a été abordée et les participants ont pu apprécier l’importance des règles de sécurité et des manipulations à travers le tir sur cible avec des répliques Airsoft (Hojutsu). Outre la culture des armes individuelles modernes, cette démarche est également nécessaire pour toute étude martiale de désarmement raisonnable, et respectant l’éthique des arts martiaux et nos principes corporels.

Contrôle de charge

Camp de base 3ème jour

Se déplacer et frapper

 

Nous avons établi notre campement sur le lieu même de nos pratiques quotidiennes en veillant bien à respecter l’environnement naturel, notamment en termes de sécurité, d’hygiène et de déchets.

Les feux de camp restent pour chacun des participants, des moments privilégiés d’échanges et de méditation, renforçant naturellement la cohésion du groupe.

 

Camp de base

 

Le Yagai Geiko se présente finalement comme un continuum de pratiques intensives et de vie quotidienne sur le camp; si bien que le rapport à l’étiquette et à l’habillement s’en trouvent également modifié. Enfin, la focalisation sur la technique si souvent mis en avant dans le dojo, ne saurait à elle seule, récapituler la densité réelle du Yagai Geiko.

 

Fin de la première journée

 


Séminaire en extérieur, Yagaï Geïko Avril 2017

 

Le weekend du 15, 16 et 17 avril 2017 aura lieu un séminaire d’arts martiaux proche de Coulommiers (77)

Nous vous proposons de participer à 1, 2 ou 3 jours.

 

Chemin d’accès au terrain

 

Départ:
samedi 15 avril 2017 à 8h30
Parking du Champy

 

Retour:
lundi (férié) 17 avril 2016 à 15h30
Arrivée vers 16h30 au Champy

 

Programme: Pratiques de l’association GuShen (http://gushen.fr/)

  • Jour 1: revoir les bases (accessible à tous, même externe)
  • Jour 2: approfondir les fondamentaux (accessible aux adhérents)
  • Jour 3: pratiques avancés (accessible pour les pratiquants avancés sous réserve d’acceptation)

 

Participation: 20€ la journée (30€ pour les externes), 30€ les deux jours, 40€ pour les trois jours.

 

Davantage d’informations seront fournies aux participants, notamment des recommandations sur l’équipement.