Retour sur l’Outdoor Dojo du 11 et 12 novembre 2017

 

Notre GuShen Budo ® Outdoor Dojo du 11 et 12/11/2017 s’est déroulé sous un climat froid, humide avec un ressenti autour de 5°C. La pluie ne s’arrêtant brièvement que le temps d’un « entre nuage », le sol est devenu rapidement boueux. Les rafales de vent nous parviennent dans la nuit de samedi à dimanche bousculant nos abris.

 

C’est dans ces conditions que nous avons effectué nos exercices faits de réajustements permanents. Il nous parait utile de rappeler que la qualité des déplacements et des appuis sont des aspects primordiaux. De plus, la chute reprend son sens premier, c’est à dire un mouvement incontrôlé. Aussi, les déplacements larges et légers, les pas glissés se heurtent-ils immédiatement au sol glissant et collant, tandis que les coups de pied apparaissent des plus hasardeux. L’utilisation des membres supérieurs adossée à une structure à la fois stable et souple se trouve donc privilégiée.

 

 

 

Pour ce faire, l’exercice de base reste le kiba dachi avec le bokken pour la posture, relaxation et respiration.
Ce travail trouve alors son prolongement dans les exercices plus dynamiques avec armes : couteau (jour 1 et 2), bâton court (jour 2); mais aussi dans l’étude des frappes en Systema (jour 2). L’approche interne est complété par le qi gong qui s’avère particulièrement intéressant pour la circulation du ki, et en particulier ki défensif (wei qi en chinois mandarin) compte tenu des conditions climatiques.

 

Le travail de nuit a commencé par l’utilisation de la torche électrique suivant 4 axes (éblouir/déstabiliser, identifier, se déplacer, analyse/scanning). Il se poursuit avec les exercices avec un partenaire afin de développer la perception comme l’exercice de contact où les 2 pratiquants sont munis d’un couteau. Enfin, La marche Systema (respiration) termine la journée.

 

Le second jour, nous avons effectué un focus sur le Bâton Défense : bâton / mains nues et bâton / couteau. Il s’est accompagné d’exercices dans la ligne de notre GuShen Budo ® Aiki Kenpo. La session s’est conclue par une discussion ouverte. Chaque participant a fait preuve d’une bonne adaptation et d’un esprit positif.

 

 

 


Retour sur le stage de Systema du 4/11 avec Paris-Est Systema

 

Depuis 2015 GuShen organise des stages de Systema avec l’association Paris-Est Systema de Montreuil.

GuShen Budo ® représente à la fois un art et une plateforme de pratiques martiales intégrées. Aussi, nous envisageons tous les aspects permettant un développement cohérent de notre discipline avec comme socle de base l’Aïkido et ses principes.

Le Systema s’inscrit pleinement dans notre vision de l’art martial contemporain et dans notre volonté de faire évoluer notre pratique dans une démarche pérenne. Le Systema est pourvu notamment d’une méthodologie éprouvée sur la respiration et la relaxation ainsi qu’un travail des plus abouti en psychologie appliquée.

Voici le retour en images du dernier stage qui a eu lieu le 4 novembre.

L’occasion de revoir le travail au sol dans différentes conditions.

 

Absorber les poussées de jambes en étant au sol

 

Frapper en étant au sol avec le partenaire debout

 

Les deux partenaires travaillent au sol

 

Frapper lors d’un exercice de mobilité au sol

 

Photo du groupe

 

Le prochain stage de Systema aura lieu pendant les vacances de février (le 24 février 2018).


Retour sur le stage du 28/10/2017 – Stage GuShen Budo ® Core – Approche multidisciplinaire par transition de la structure et du mouvement

 

GuShen Budo ® n’est certainement pas une nouvelle discipline. En effet, il est avant tout une plateforme de pratiques martiales intégrées.
Le GuShen Budo ® Core regroupe donc des disciplines fondamentales souples liées entre elles par une méthodologie évolutive, ouverte aussi sur les pratiques relatives aux combats et à la self défense moderne.
Les disciplines présentées dans ce stage, par ordre d’apparition, sont Aikido, Systema et Hapkido.
La thématique proposée dans cette session, s’oriente sur la structure et le mouvement avec une démarche de transitions et de complémentarité dans les disciplines citées.

 

Aikido : La structure comme support de l’énergie

La première intervention a consisté à donner une importance égale aux aspects externes et internes (ki). C’est pourquoi le Taiso (gymnastique préparatoire ) proposé est relativement physique. L’exercice du Kiba dachi (cavalier) avec le bokken est ensuite abordé afin de consolider la posture, travailler la relaxation, la respiration ainsi que l’intention.

 

 

L’autre idée est de considérer qu’une pratique initialement culturelle pouvait devenir universel. Ainsi le suwari waza (travail à genou) n’a pas a priori une utilité en Occident et pourtant c’est une excellente pratique pour la structure du corps dont la verticalité est le point le plus important.
L’intervention se termine par des mouvements dynamiques debout où les partenaires recherchent le contact souple mais toujours martial.

 

Systema : la respiration et le mouvement comme levier de l’adaptation continue

 

L’orientation principale de cette seconde partie a été l’adaptation continue par la non-opposition. Les premiers exercices, font la transition avec le travail à genoux de l’Aikido (essentiellement vertical) et ont permis d’aborder la gestion des tensions et de la relaxation du corps grâce à des mouvements lents au sol.Après quelques transitions debout-sol, les frappes des membres supérieurs sont abordées par une première approche reposant sur des exercices de poussées; ce travail permettant aussi d’appréhender la réception des coups pour le partenaire. A noter que cette approche favorise le développement des atémi pour l’Aikido qui s’adossent sur la relaxation, la poussée (rôle du ventre, « hara »), la pression sur les points vitaux de la médecine traditionnelle chinoise.

 

A partir de ces « primo-frappes », le déplacement et la prise de contact sont ensuite introduits. Aussi la coordination du bas et du haut de la structure est-elle recherchée. Autrement dit, les esquives et parades reposent sur un corps souple et dynamique, favorisé par la respiration.

 

La sensibilité et la perception sont par la suite, améliorées par une approche des « mains collantes » sans l’utilisation des yeux. Cette démarche est également appréciable pour tout art reposant sur le concept de Ki (Aiki/Hapki).
Pour terminer, une transition est proposée avec différentes clés articulaires et projections afin de contrôler le partenaire. En somme, la détente (relaxation) du corps et le mouvement permettent de s’adapter à une opposition dynamique, donnant lieu aux développements de cycles de contrôles sans force excessive et donc de tensions.

 

  Hapkido : l’essence des membres inférieurs

 

Cette partie avait pour but de rester dans la continuité des études précédentes sur la structure et le mouvement développées par l’Aikido et le Systema. Mais l’angle d’approche s’est fait par le biais du travail spécifique de coups de pieds; le positionnement des pieds et des hanches jouant un rôle essentiel.

 

L’intervention démarre donc avec des coups de pied de base. Bien qu’il soit relativement aisé de donner un coup de pied depuis une position debout (la structure étant plutôt naturelle pour ce type de technique), le travail s’est ensuite complexifié avec un départ assis puis allongé. Il convient toutefois de noter que les coups de pieds hauts affaiblissent notablement la structure du corps (penser aussi au sol glissant et/ou irrégulier), mais sa valeur gymnique et acrobatique est appréciable dans le développement des mouvements.

Le travail mécanique à développer pour pouvoir s’extraire du sol et retrouver la station debout demeure très important du fait que les positions basses augmentent l’inertie naturelle de la structure. Cette contrainte peut être en partie résolue par une bonne condition physique. Cependant, la mise en mouvement du corps permet également de lever cette inertie, en réduissant dans le même temps, la consommation d’energie.

 

La pratique des frappes des membres inférieurs contribue à un meilleur équilibre. Sa contribution méthodologique dans la préparation physique et psychologique n’est donc pas à négliger.
Plusieurs stages GuShen Budo ® Core seront organisés tout au long de l’année.
A très bientôt !

 

 


Les dernières nouvelles – Rentrée 2017

 

La rentrée a eu lieu, de nombreux pratiquants nous ont rejoint sur nos différentes activités.

 

Une salle refaite à neuf

Une salle refaite à neuf nous accueille désormais le samedi. Merci à la ville pour cette nouveauté 2017.

 

Kiba dachi et suburi – Cours d’armes – Dojo Louison Bobet – Samedi

 

Suburi – Cours d’armes – Dojo Louison Bobet – Samedi

 

Préparation du corps – Hapkido – Cours enfants – Dojo Louison Bobet – Samedi

 

Déplacement au sol – Cours enfants – Dojo Louison Bobet – Samedi

Cours du jeudi

Les cours GuShen Budo ® Aïkido accueille désormais de nombreux exercices et sessions orientées Systema. Intitulé « Aïki Systema », cette pratique signifie « Perspectives modernes en Aïkido guidées par le Systema »

Déplacement au sol à partir de la position assise – Cours du jeudi soir – GuShen Budo ® Aïki Systema – Dojo des Yvris

Prochaines dates

  • Session de formation Aïki Shiatsu Ho le samedi 21 octobre (dernière session pour les inscriptions)

  • Séminaire Outdoor Dojo 48h, Yagaï Geïko, le 11 et 12 novembre

 

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations : contact@gushen.fr

 

Retrouvez la liste des cours sur le site.

 

 

 

 

 

 

 


Forum des associations – samedi 9 septembre 2017

 

Ce samedi 9 septembre, nous serons présent au forum des association de Noisy-le-Grand, il se déroulera de 10h à 19h à l’espace Michel Simon et au Jardin des Artistes.

GuShen sera installé au stand n°95, dans le pôle Sports. (dans l’allée, entre l’espace Michel Simon et le Jardin des Artistes, proche de l’animation « Bulles de savon »)

Voir le plan

 

 

Une démonstration de Hapkido est prévu à 11h30 sur le podium situé au Jardin des Artistes. (attention il y a deux podiums cette année)

Voir le programme du podium du jardin des artistes

 

Démonstration de Hapkido au forum des associations 2014

 

N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour échanger sur les arts martiaux et découvrir notre pratique.

 

 


La rentrée, c’est le 14 septembre !

 

La rentrée aura lieu le 14 septembre 2017.
Vous êtes les bienvenus pour essayer gratuitement nos différentes activités.

Plus d’informations sur gushen.fr/cours

Ci-dessous vous trouverez les dernières informations concernant l’association :

 

GuShen Budo © est une marque déposée à l’INPI, elle représente la pratique de l’association GuShen. Avec un socle Aïkido fort, le GuShen Budo © s’enrichit des disciplines qui l’entourent notamment le Hapkido, le Systema, les méthodes modernes de self défense et le shiatsu.

 

Ci-contre une photo de la démonstration de Hapkido lors du forum des associations 2015.
Depuis 2016, GuShen développe le Hapkido en proposant des cours aux enfants les samedis après-midi de 16h00 à 17h00 tout en conservant son créneau (adultes) les jeudis de 19h00 à 20h30 aux Yvris.

 

 

Le shiatsu se positionne au cœur des arts martiaux. L’association propose une formation de shiatsu martial aux pratiquants qui le souhaitent, afin d’approfondir certains aspects internes de la pratique autour du Ki (Qi, souffle-énergie).
Rendez-vous régulier les dimanches matins pour découvrir cet art manuel de santé.

 

 

 

Depuis 2015 le Systema est à l’honneur en début de chaque période de vacances avec un stage avec Xavier de Paris-Est Systema. L’occasion de découvrir l’approche unique de cette discipline russe. A la rentrée 2017, elle vous sera proposée lors de sessions d’Aïkido. En effet les disciplines sont proches et la vision du Systema compatible avec celle de l’association.
GuShen Budo © Aikido, Aïki Systema
Jeudi 20h30-22h30

 

 

Stage outdoor (Yagai Geiko). Depuis plusieurs années GuShen met en place des stages en extérieur (forêt/nature). Cette année, ils ont pris une autre dimension avec notamment des sessions organisées sur plusieurs jours (48h/72h).
Immersion totale, pratique intensive, dépaysement garanti.

 

 

 

 

Le combat conventionnel (Aïki Kenpo) est intégré dans GuShen Budo © et ce, afin d’affiner l’Aïkido en premier lieu. Il propose également, une approche pluridisciplinaire où tous les pratiquants de GuShen peuvent se retrouver pour le progrès mutuel.

 

 

 

La Jeunesse reste toujours à l’honneur dans notre association avec une session Aïkido (à partir de 6 ans) toujours très active et une session Hapkido Enfants (à partir de 7 ans) (Ci-contre une photo du cours).
Aïkido 14h00-15h30
Hapkido 16h00-17h00

 

 

La pratique des armes reste très présente et se poursuit avec les cours du samedi de 15h30 à 16h15.
Cependant le bâton est devenu plus court et plus massif, le hanbo de 1 mètre est préféré au jo. La présence importante du kodachi (sabre court) est aussi à noter. Ces armes courtes apportent une autre dimension au combat armé et s’inscrivent dans une démarche intégrée adaptable à la self défense.

 

La formation des cadres est nécessaire dans ce nouveau référentiel de pratiques. Après des années de pratique Roland et Martin se voient attribuer les premiers certificats d’instructeurs GuShen Budo ©, une nouvelle étape dans le développement de l’association.
Photo ci-contre montrant la clôture avec témoins, de la session de certifications (passages individuels de 45 minutes).

 

 

 

L’association GuShen poursuit son chemin et vous êtes invités à rejoindre cette aventure humaine.

N’hésitez pas à nous rendre visite à la rentrée !